PUJO-MONFRAN, Monique

Blanche Odin lumière d’aquarelle

,

Blanche Odin est née le 25 février 1865 à Troyes. Enfant, elle est pensionnaire au couvent des Ursulines.

Elle décide vers l’âge de vingt ans de se consacrer à la peinture et devient vers 1890 l’élève de l’aquarelliste Madeleine Lemaire à Paris, à une époque où l’école des beaux-arts est fermée aux femmes. Elle suit en 1895 les cours d’Ulpiano Checa.

À partir de 1902, elle ouvre à Paris un atelier, au 21, rue du Vieux-Colombier, qui connaît un grand succès. Elle expose ses œuvres à la galerie Petit à Paris et réalise de nombreuses œuvres de commande, en particulier des bouquets de fleurs.

En 1934, elle décide de s’installer à Bagnères-de-Bigorre. Son atelier se situe au 6, rue Gambetta.

En 1938, elle fait don de quarante-huit aquarelles au musée Salies. Elle meurt à Bagnères-de-Bigorre le 3 août 1957.

Un critique de l’époque a écrit : « Sous son pinceau, qui a à la fois de la grâce et de la virilité, les fleurs dans leur infinie variété s’épanouissent avec autant de généreux éclats de saveur. Elles sont telles qu’elles sont présentées, un enchantement pour le regard, qui va des unes aux autres, sans arriver à se fixer ici ou là. »[réf. nécessaire]

Après sa mort, elle garde la faveur de nombreux admirateurs de son art. Peu à peu, l’apparition régulière de nombre de ses œuvres sur le marché participe à une nouvelle notoriété. Elle est aujourd’hui reconnue comme une des plus grandes aquarellistes de sa génération.

39.50

Op voorraad

Éditions du Plateau Jean Pierre Bru

1996, gebonden hardcover, 158pp, mooi exemplaar, 28.5x30cm